L'atout économique des fondations thermo-actives

Le Conseil Général des Yvelines a choisi d’équiper les pieux de fondations de son collège localisé à Achères. Le procédé couvre 70 % des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire.


Au-delà de l’intérêt que portait la responsable du projet à la technologie, l’avis technique du CSTB sur le procédé innovant a été déterminant pour la Direction des bâtiments du Conseil général des Yvelines.

Derrière le concept simple de transformer une contrainte structurelle en un atout énergétique, les fondations géothermiques sont un vecteur d’économie. Dans le cas précis du collège d’Achères, le système va générer 30% d’économie sur 25 ans comparé à la solution de référence, une PAC air/eau couplée à une chaudière gaz. Le temps de retour sur cette opération étant, quant à lui, de 16 ans.

De surcroit, les besoins de rafraîchissement du bâtiment d’été seront assurés quasi « gratuitement » par les pieux géothermiques.