Géostructures et pieux géothermiques

 

Les géostructures et pieux géothermiques consistent à intégrer des systèmes d’échange thermique à la structure du bâtiment pour la production du froid et/ou du chaud.

Un exemple précis consiste à intégrer les échangeurs de chaleur dans les pieux de fondations du bâtiment (pieux moulés ou pieux battus). Il peut également s’agir d’une intégration dans les fondations (parking, métro…).

 

En hiver, le fluide prend les calories du terrain ce qui permet de chauffer le bâtiment.

A l’inverse, en été, la chaleur accumulée dans le bâtiment est réinjectée dans le sol et la récupération du froid injecté pendant l’hiver permet de rafraîchir le bâtiment. Le coût de mise en place faible du fait de l’utilisation des structures existantes du bâtiment rend cette solution extrêmement intéressante économiquement, indépendamment de son excellence pour ce qui concerne le bilan CO2.

 

 

 

Un bon exemple de réalisation est l’aéroport de Zurich.